Anti chroniques 6

Mercredi 17 juin

Droit devant le regard : Aubusson!
Sur la droite, sur la gauche : Aubusson!
En arrière, invisible mais sensible dans sa présence : Aubusson. Heureusement qu’au milieu y a moi…

Depuis mon fauteuil, la hauteur du velux ne laisse voir que le ciel. Ce matin le bleu remplace le gris majeur de l’habitude. On peut voir des coupes d’arbres au rasoir, sommets sur bas cadre. Pour le tronc et les racines on repassera. Faudrait se lever.

Et bien ! Il y en a du monde sur ton balcon ! Me dit l’ami chronique 43 qui vient de descendre par la cheminée. Il n’a pas encore vu la bibliothèque.

Aujourd’hui à 13h00 pétantes, la télévision nationale a diffusé le discours ô combien solennel  d’un individu qui a débuté par : « Moi, ami chronique… ». Pourtant sa tête ne me dit rien….

Une foule s’étend, compacte et fillasse depuis la Place de la République. Sa tête s’épingle jusqu’au aux abords de l’Avenue de la Grande Armée et plus loin encore. Il y a ramage et ramures d’Est en Ouest et d’Ouest en Est. Quand au sud, le voilà frayant avec plus grand que lui jusqu’au nord. On peut l’affirmer, on a jamais vu ça ! Plus aucun repère. Les points se décardinent, se font face et tâche, conglomérat, bastringue et tralala. Tout ça pour ça… Pour une seule et unique raison. Trouver enfin une petite place dans ma chronique. Comble de malchance, ils se sont trompé de feuille. Les voilà en page 3 de mon nouveau roman, « Le retour d’Ebola ».

Trop c’est trop ! Finissons en une fois pour toute avec ce slogan ridicule qui s’est mis à envahir le pays entier : « Je suis Chronique ».

0 Réponses à “Anti chroniques 6”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




Bodymotivation |
Accessories That Will Make ... |
BORMIO 2015 |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Becomplete
| Hip8cd
| Blow7toby