Anti chronique 1

Vendredi 12 juin 2015

 

Il y a peu un ami, toujours le même qui traverse certaines de mes chroniques passées, et que j’appellerai dorénavant pour plus d’évidence, « l’ami chronique », me suggère : « Dis donc (il commence toujours comme ça, ne me laissant pourtant que rarement la moindre possibilité de dire quoi que ce soit) ne serait-il pas judicieux de commencer dès à présent à mettre la main et le reste à la patte du juste édito qui sous tes doigts jujute et ta bouche turlute…. »
Non !

Il y est revenu. Il insiste. C’est son rôle. Fonction narrative si narrativité il y a. Là y a pas mais bon. Y fait le lien. L’oreille et le bouc émissaire : vous reprendrez bien un peu de chronique… Merci ! Très peu pour moi ! Avant Avignon pourtant le terrain est dégagé, mines personnelles zéro, rien en vue, pas même un tesson de bouteille en haut du mur, grillages, barbelés, rien, no risk, même au rayon CDN on se réunionite, on s’aime, on s’embrasserait presque si ce n’était l’ordre du jour : point de fioritures, marchons serrés : une deux une deux !

Le moment rêvé donc pour s’écrire….

Je rigole. Pour de vrai. Hi, hi, hi. Qu’est ce qui l’amène à penser/croire à l’Ami Chronique que j’attends quoi que ce soit, Avignon ou ailleurs, l’événement, le vide, l’absence, remords, regrets et j’en passe pour écrire quoi que ce soit.Je ne ferai aucune chronique dans la ville des Papes et de l’Ongle Incarné qu’on se le dise ! Et avant encore moins. Point de zombies à ma porte ! N’importe quoi !

12



Bodymotivation |
Accessories That Will Make ... |
BORMIO 2015 |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Becomplete
| Hip8cd
| Blow7toby